Articles de blogue

Lisez nos articles pour tout savoir sur nos produits et pour en connaître plus sur la santé!

Allergies alimentaires : quelles en sont les causes?

Écrit par Nathalie Champoux
Catégorie : Santé
Publié le 13 mars 2019

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, les allergies figurent en quatrième place au palmarès des maladies chroniques les plus fréquentes dans le monde. Et, fait inquiétant, le nombre de personnes qui en souffrent a doublé depuis 15 ans dans les pays industrialisés. Un grand nombre d’allergologues affirme même que d’ici 10 ans, une personne sur deux sera allergique.

Souvent obscures et difficiles à gérer, les allergies alimentaires chez l’enfant peuvent se manifester subtilement ou de manière foudroyante. Évidemment, elles ont toutes un point en commun : elles constituent une grande source de stress pour l’enfant comme pour les parents. Mais attention! On répertorie ici uniquement les allergies à proprement parler. Que dire des intolérances, qui sont également dévastatrices à leur manière? Moins simples à diagnostiquer et souvent confondues avec d’autres symptômes, les intolérances alimentaires sont pourtant aussi en hausse. À titre d’exemple, l’intolérance aux produits laitiers est l’une des intolérances alimentaires les plus communes sur la planète.

Entre allergie et intolérance, comment s’y retrouver? C’est simple, les allergies provoquent une réaction du système immunitaire à une protéine particulière, tandis que les intolérances constituent une sensibilité alimentaire qui n’entraîne pas de réaction immunitaire chez l’individu. Néanmoins, les intolérances font des ravages à petit feu en causant notamment de l’inflammation chronique, des troubles gastro-intestinaux et même, dans certains cas, des problèmes neurologiques, pour n’en nommer que quelques-uns.

Arachides, œufs, lait, noix, blé, soya, sésame, fruits de mer, sulfites et moutarde sont à la source de maintes allergies ou intolérances, mais on peut également inclure dans ce lot les « ingrédients » causant des réactions indésirables, et ce, à court ou à long terme. Pensons notamment au sucre raffiné, aux colorants alimentaires, aux agents de conservation et aux additifs douteux qui se retrouvent en abondance dans la majorité des produits transformés.

Cela nous mène au but premier de ce billet. Puisqu’il est primordial de connaître les causes d’un problème afin d’y remédier, en voici certaines qui sont responsables de l’augmentation fulgurante des allergies et des intolérances alimentaires. Revenons justement sur ces fameux produits transformés qui ont la cote auprès des consommateurs.

Ils subissent tant de traitements industriels que les molécules naturelles que contiennent leurs ingrédients sont susceptibles d’être transmutées en protéines allergisantes. De plus, le mélange de différents produits peut causer des réactions croisées ou l’apparition de nouveaux allergènes, tel que l’a démontré une étude menée par des chercheurs anglais en 2003. Selon celle-ci, le fait de mélanger du soya à des produits à base d’arachide multiplierait par 2,6 le risque d’allergie à l’arachide.

En plus des plats tout prêts qui envahissent nos garde-manger et nos réfrigérateurs, la diversification des aliments est, étonnamment, à l’origine de certaines allergies. Un grand nombre de produits exotiques peut entraîner des réactions allergiques puisque l’organisme est exposé à des molécules qui lui sont encore inconnues. De plus, la culture maraîchère de masse favorise la production, dans les produits, de protéines de stress — les profilines — qui sont extrêmement allergisantes.

Notre mode de vie moderne contribue également à la hausse des allergies et des intolérances. Ce mode de vie, dans son ensemble, a totalement déstabilisé notre réponse immunitaire pour des raisons évidentes : le recours abusif aux antibiotiques, la durée réduite de l’allaitement maternel et les environnements trop aseptisés.

En somme, même s’il est parfois difficile de vivre à l’écart des standards sociaux, il peut s’avérer judicieux de prendre les mesures nécessaires pour éviter d’accentuer les risques d’allergies et d’intolérances alimentaires chez les enfants. Pour ce faire, il suffit de prendre une petite pause de ménage, de jardiner et de cuisiner davantage, d’éliminer les principaux allergènes et les ingrédients nocifs comme le sucre, de choisir des aliments biologiques le plus possible et, finalement… de croquer dans la vie à belle dents!

Avez-vous des questions?

Nous sommes toujours prêts à répondre à celles-ci. Écrivez-nous par courriel ou connectez-vous avec nous directement.

Pour profiter de réductions exclusives, inscrivez-vous ici!